dimanche, 24 septembre 2017

25ème dimanche ordinaire 25ème dimanche ordinaire

Philippe Henne

C’est une question qui m’a taraudé dès le début de ma vie religieuse : à quoi passer toute ma vie au couvent, si les prostituées, les voleurs, les menteurs et les adultères auront la même récompense que moi, celle du paradis ? A quoi cela sert-il de passer toute une vie dans la prière et dans la vie commune, si c’est pour obtenir le même résultat que ceux qui profitent de la vie ?

dimanche, 24 septembre 2017

25ème dimanche ordinaire 25ème dimanche ordinaire

Philippe Cochinaux

Frères et soeurs,
Quelques citations et proverbes illustrent à souhait la parabole que nous venons d’entendre: "Comparaison n’est pas raison"; "Qui se compare à autrui voit la balance toujours pencher du côté qu'il veut"; "On compare plus volontiers pour abîmer que pour rehausser"; "Le bonheur survient lorsque nous nous arrêtons de nous comparer aux autres", ou encore, "Celui qui aime n’a pas besoin de comparer: quand la comparaison entre par la porte, l’amour sort par la fenêtre." Comparer, toujours comparer!
Reconnaissons-le, la comparaison fait partie de nos vies et elle peut être signe de sagesse lorsqu’elle nous permet de faire des choix judicieux, c’est-à-dire des choix ajustés à la volonté divine. Là où le bât blesse, c'est lorsque la comparaison est érigée en philosophie de vie, ou pour le dire autrement lorsque nous nous mettons à tout comparer, avec ce présupposé erroné que nous sommes tous les mêmes, que nous sommes tous égaux. Or, la vie nous apprend qu’il en va autrement: nous sommes toutes et tous des êtres uniques se réalisant à partir de leurs forces et de leurs fragilités. L’unicité est constitutive de notre humanité. Nous avons reçu certaines qualités et d’autres nous font défaut. Nos intelligences rationnelles, émotionnelles et spirituelles varient d’une personne à l’autre. Il n’y a pas lieu de regretter cette réalité puisque c’est précisément dans la rencontre de nos différences que l'amour peut trouver sa place et se réaliser. Or, ce qui est frappant dans la dynamique de la comparaison, c'est que, de manière naturelle, nous aimons davantage nous comparer à celles et ceux qui ont plus que nous, plutôt que de nous réjouir de ce que nous avons déjà. Nous entrons ainsi dans une spirale du "toujours plus et dans une certaine mesure, du toujours plus, le plus vite possible". Si nous poussions cette logique de la comparaison jusqu’à son paroxysme, nous pourrions aller jusqu’à estimer que nous avons un droit à réclamer le même traitement tout en niant nos différences, notre altérité. La justice que nous proclamerions serait un lieu de fermeture dans lequel nous deviendrions prisonniers de nos attentes inassouvies. Cherchant à toujours comparer, nous nous centrerions alors sur nous-mêmes uniquement; une voie sans issue, il va sans dire. Par contre, si nous nous comparons avec ceux qui ont moins que nous, n’aurions-nous pas un autre regard sur la vie? La vie n’est pas un droit, la vie n’est pas un dû. La vie est un don. Discutant un jour avec une personne ayant subi un triple pontage, je lui demandais ce que cette opération avait changé pour elle. Elle me répondit ceci: "dans la vie, il y a les pontés et les pontables. Quand on est un pontable, on pense que la vie est un dû alors que lorsque l'on est ponté, nous découvrons que la vie est un don de chaque jour". En conséquence, une certaine idée de justice avec des droits sans aucun devoir en contrepartie risque de nous enfermer à jamais dans une logique mortifère de comparaison. Nous deviendrions comme ces ouvriers de la première heure qui estiment avoir de nouveaux droits alors que leur contrat a été justement respecté.
La dynamique divine s'inscrit quant à elle dans un tout autre champ: non plus celui du droit mais celui du don de l'amour, du don de la tendresse, du don de la dignité; et cela, quelle que soit l’heure du jour ou de la nuit. Mieux encore, même lors de notre dernière heure, notre Dieu nous accueillera dans l’immensité de son amour. Dieu ne calcule pas, Il nous donne de surcroît, Il nous donne toujours en abondance. Pour Lui, la vie est un don, non un dû. Alors que nous soyons en bonne santé ou en train de traverser l’épreuve de la maladie ou du deuil, par cette parabole reçue, Dieu nous convie à nous réjouir de tout ce que nous avons reçu, à reconnaître qu’il y a ou qu’il y a eu de la beauté dans nos vies. La vie nous a été donnée. Ce n’était pas un don instantané mais un don qui se vit tout au long de nos années. Un don qui donne ou redonne à chacun sa dignité. Amen.

dimanche, 17 septembre 2017

24ème dimanche ordinaire 24ème dimanche ordinaire

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Michel Van Aerde

Je ne sais pas si, en dehors du christianisme, il est une seule culture humaine où le pardon soit vraiment valorisé. Le pardon, en général, n’est-il pas une faiblesse, une démission, une fuite, voire même un déshonneur ? Si c’est cela que vous pensez, chiche, essayez ! Rien n’est aussi difficile que pardonner. Il est plus facile de partir à zéro, de commencer une relation nouvelle que de recommencer après une blessure, des injustices, des injures, des trahisons. Comment redonner sa confiance, comment se rendre à nouveau vulnérable, comment reprendre la relation ? Il reste toujours une cicatrice, un endroit plus sensible, où l’on se heurte chaque fois plus cruellement. Il est plus facile de créer du neuf, que de re-créer à partir de ce qui a été détruit. Rien n’est aussi difficile que pardonner et plus encore s’il s’agit de pardonner, non pas seulement une erreur ponctuelle, une distraction, mais des offenses répétées, jusqu’à septante fois sept fois. Rien n’est aussi difficile que pardonner, surtout s’il s’agit de pardonner « du fond du cœur », ce qui suppose une guérison intérieure ! Il y a là quelque chose qui dépasse la mesure, qui est plus que de l’héroïsme, qui dépasse la nature humaine. «  Dieu seul peut pardonner » disent les ennemis de Jésus. Je pense qu’ils disent vrai, mais pour d’autres raisons que ce qu’ils pensent, ce n’est pas une simple question d’autorisation. Dieu seul peut pardonner, parce que pardonner est impossible. Or Dieu est le maître de l’impossible, acteur de libération au cœur du génocide, auteur de la vie, au fond du tombeau. Dieu seul peut pardonner parce que Dieu seul est capable de pardonner, de ressusciter. Dieu peut ouvrir un avenir là où il n’y a plus de futur. Il peut créer du nouveau là où tout est fini. Il pardonne à Pierre et lui redonne sa confiance. Il pardonne à Paul qui persécute les chrétiens et lui donne mission d’évangéliser les païens. Quand des êtres ou des peuples se réconcilient, l’histoire peut se poursuivre à nouveau. Mais attention, nous dit Jésus, Dieu peut-il remédier au refus d’entrer dans le pardon ? Peut-il sauver du refus délibéré d’un être humain, de participer à la dynamique du pardon ? Peut-il pardonner le blocage têtu de se laisser entraîner dans le Souffle de la réconciliation ? Peut-il contraindre à la vie ? Peut-il obliger à la liberté ? Pardonner, comme le mot l’indique bien, c’est donner à nouveau. S’il s’agit d’une dette, je vous remets votre dette, je transforme en don ce qui était un prêt. Cela je peux le faire à l’infini, si je suis d’une richesse infinie. Mais s’il s’agit de plus qu’un don ? S’il s’agit du don de donner ? S’il s’agit du don d’aimer ? Dieu peut-il donner le don de donner à qui refuse de donner ? Dieu peut-il donner l’amour à qui refuse d’aimer ? Dieu peut-il donner la liberté à qui refuse de libérer ?

dimanche, 17 septembre 2017

24ème dimanche ordinaire 24ème dimanche ordinaire

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Didier Croonenberghs

Vous savez peut-être que j’apprécie les figures de style. Anaphore, litote, asyndète, euphémisme, oxymore, aposiopèse et autres synecdoques se cachent souvent dans les textes d’évangile et il est amusant de les rechercher. Ce soir, permettez-moi de vous demander si vous connaissez une forme de style assez peu connue, que l’on appelle l’adynaton… L’adynaton est un procédé rhétorique qui consiste à pousser à l’extrême une exagération, quitte à être dans l’impossible. L’adynaton est, si vous préférez, une sorte d’hyperbole, une image qui frise avec l’inconcevable.

Comme dans beaucoup d’autres paraboles, le récit que nous avons entendu ici tombe dans la démesure, dans une exagération impossible. Un homme devait 10.000 talents ! A l’époque de Jésus, le salaire normal pour une journée de travail —si vous ne jouiez pas au foot— était de un denier. Cette parabole nous parle donc d’une remise de dette de 10.000 talents, ce qui équivaut à 60.000.000 deniers, c’est à dire 2.400.000 mois. Bref, la dette dont parle l’évangile équivaut à 200.000 ans de salaire.

Voilà notre adynaton. Avouez que l’arithmétique divine est d’une toute autre logique que la nôtre et qu’un chiffre comme cela ne représente pas une dette possible à rembourser. La parabole ne parle donc pas d’une dette qu’un homme peut espérer rendre à un autre humain. Elle souligne plutôt le contraste entre la surabondance du don offert par Dieu et nos petits calculs, souvent mesquins. Car Dieu n’est pas un comptable qui offrirait ses bénédictions et ses dividendes aux uns et ses malédictions aux autres. Il ne se place pas dans un rapport de mérites, ne se fait pas prier, comme si un certain nombre de bonnes actions nous valait un poids d’indulgence. Dieu se cache toujours dans la démesure de la gratuité, dans l’inouï, l’impossible, l’incroyable.

Voilà pourquoi la dette dont il est question dans la parabole ne doit pas être comprise comme une faute dont nous pourrions nous acquitter. Plus fondamentalement, si nous sommes débiteurs insolvables, c’est au sens où nous ne serons jamais à l’origine absolue de nous-mêmes. Nous ne pourrons donc jamais ‘rembourser’ la vie qui nous a été donnée, même en la donnant. Car ce que nous avons de plus précieux nous est toujours donné !

Cette parabole nous rappelle donc que nous sommes toutes et tous précédés par un don originel —non par une dette— ce don de la vie que nous avons à accueillir et non à rendre. Et pourtant l’ homme endetté de l’Evangile y prétend : « Prenez patience envers moi, je rembourserai tout ! » Pour lui, le temps permet d’entrer dans une logique marchande. « Tu me donnes et je te rends et puis on est quitte ». Régler ses comptes, être quitte et libre de tout devoir : voilà ce que nous recherchons souvent inconsciemment dans nos rapports humains! Nous sommes ainsi dans le contre-don, qui souhaite avec le temps que la relation soit comme un bilan, à l’équilibre… « Prends patience, je te rembourserai ».

Bien entendu, nous ne sommes pas toujours dans un tel rapport comptable avec la vie. Combien de fois n’entrons-nous pas subtilement dans ce jeu. « Comment peux-tu me faire ça, avec tout ce que j’ai fait pour toi ». Nous le savons, si nous sommes tous égaux, la vie ne nous nous a pas rendus tous équivalents. Certains arrivent à l’existence avec un lourd passif, d’autres sont traversés par un sentiment d’injustice. Et pourtant, aussi difficile que cela puisse paraître, la parabole nous dit : « abandonne tes comptes ». Ne compare pas. Dieu te dit que tu ne lui dois rien et —plus difficile à entendre pour certains— il ne te doit rien non plus. Car le Royaume des cieux est un monde de gratuité, un Royaume où tout est don, tendresse, émerveillement, reconnaissance, pardon, don au-delà du don.

Lorsque nous découvrons cette économie divine du don, nous entrons alors dans une joie insoupçonnée, dans une logique de gratitude qui nous fait sortir de l’engrenage du chantage affectif, du cycle de la violence engendré par le ressentiment d’injustice. La démesure du pardon de Dieu se vivra alors à la démesure de notre don. Car c’est à nous de nous ouvrir, réellement, à l’impossible. C’est à nous d’accueillir ce pardon inconditionnellement, pour le répandre sans compter !

Quitter la logique du donnant-donnant, pour entrer dans la dynamique du don, de la gratuité, de la grâce, de l’impossible… Voilà une figure de style à donner à notre vie et ce à quoi l’évangile nous invite en ce temps de retrouvailles. Voilà l’économie nouvelle du Royaume.
Parce qu’être toujours dans le dû, c’est être à terme perdu.
Etre toujours dans le don, c’est s’ouvrir au pardon. Amen.

samedi, 16 septembre 2017

24ème dimanche ordinaire 24ème dimanche ordinaire

Philippe Henne

Pardonner, ce n’est pas seulement rendre la vie à l’autre, celui qui nous a blessés, mais c’est aussi, et peut-être surtout, se donner la vie à soi-même.

Il n’y a rien de plus dangereux que de sa laisser envahir par la rancune.  Il y a des gens qui nous ont blessés, soit volontairement, soit involontairement.

dimanche, 10 septembre 2017

23ème dimanche ordinaire 23ème dimanche ordinaire

Laurent Mathelot

« Si tu ne lui dis pas d’abandonner sa conduite mauvaise, lui, le méchant, mourra de son péché, mais à toi, je demanderai compte de son sang » [Ez 33, 8]

dimanche, 03 septembre 2017

22ème dimanche ordinaire 22ème dimanche ordinaire

Philippe Henne

            Pauvre Pierre ! Il s’est bien fait cassé aujourd’hui.  Dimanche dernier, c’était lui qui, avec une spontanéité toute particulière, s’était exclamé : « tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant ! » Et Jésus l’avait félicité et lui avait donné le pouvoir des clefs, le pouvoir de lier et de délier.

dimanche, 03 septembre 2017

22ème dimanche ordinaire 22ème dimanche ordinaire

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Didier Croonenberghs

« Si quelqu’un veut venir à ma suite, qu’il se renie lui-même, prenne sa croix, et qu’il me suive. »

Pour bien des personnes, ce verset est scandaleux… et j’imagine que, comme moi, vous avez quelques difficultés avec la promotion de l’abnégation, du martyre ou de la dépréciation de soi. Mais si nous sommes ici, c’est qu’il y a au fond de vous un parti pris absolu.

dimanche, 27 août 2017

21ème dimanche ordinaire 21ème dimanche ordinaire

Philippe Henne

Je voudrais aujourd’hui m’attacher à la figure de saint Pierre.  Il est au centre de l’évangile d’aujourd’hui et il mérite quelques secondes d’attention.  Je vous voudrais retenir trois événements de sa vie.

dimanche, 27 août 2017

21ème dimanche ordinaire 21ème dimanche ordinaire

Didier Croonenbegrhs

Vous connaissez peut-être la technique de la « navigation à l’estime ». Naviguer à l’estime consiste à calculer approximativement sa position en mer à l’aide d’une boussole rudimentaire, qui portait le nom d’estime.

mardi, 15 août 2017

Assomption Assomption

Philippe Henne

Je vous invite à méditer le mystère de l’Assomption sous un angle spécial.  La question que je me pose aujourd’hui est de savoir en quoi l’exaltation de la Vierge Marie peut être pour nous aujourd’hui une aide et un exemple pour notre vie de tous les jours.

dimanche, 13 août 2017

19ème dimanche ordinaire 19ème dimanche ordinaire

Philippe Henne

Nous connaissons bien l’épisode de la mer apaisée.  Mais il y a plusieurs versions.  Il y en a une où Jésus dort dans la barque.  Il a fallu que les apôtres réveillent Jésus pour qu’il se lève et apaise les flots.

dimanche, 06 août 2017

Transfiguration Transfiguration

Philippe Henne

La Transfiguration de notre Seigneur Jésus-Christ est à la fois un mystère simple et profond.  Je vais vous raconter la très belle explication qui m’a été donnée par un prêtre qui était professeur de religion au collège Saint-Vincent à Soignies où j’étais élève.

dimanche, 06 août 2017

Transfiguration Transfiguration

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Dominique Collin

dimanche, 23 juillet 2017

16ème dimanche ordinaire 16ème dimanche ordinaire

Laurent Mathelot

La patience est la mesure du temps que nous accordons à la conversion.

dimanche, 16 juillet 2017

15ème dimanche ordinaire 15ème dimanche ordinaire

Philippe Cochinaux

dimanche, 16 juillet 2017

Assomption Assomption

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Philippe Cochinaux

dimanche, 25 juin 2017

12ème dimanche ordinaire 12ème dimanche ordinaire

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Didier Croonenberghs

« Veritas est adæquatio intellectus et rei » écrivait fameusement Saint Thomas d’Aquin. Au cas où vous ne connaitriez pas le sens de cet aphorisme, permettez-moi de vous en donner la traduction.

dimanche, 18 juin 2017

Saint Sacrement Saint Sacrement

Philippe Henne

C’est la fête au pays de Liège. Depuis jeudi et jusque dimanche, à l’invitation de l’évêque, Mgr Delville, le diocèse célèbre l’institution de la fête du Saint-Sacrement, la Fête-Dieu.

dimanche, 11 juin 2017

Trinité Trinité

Philippe Henne

Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais obtienne la vie éternelle.

dimanche, 04 juin 2017

Pentecôte Pentecôte

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Didier Croonenbegrhs

« Les apôtres avaient verrouillé les portes du lieu où ils étaient par peur ». Il n’y a pas que les petits enfants qui se réfugient dans leur chambre… Les apôtres eux aussi ont fermé la porte à double tour et se sont enfermés, comme s’ils ne voulaient voir personne...

dimanche, 28 mai 2017

7ème dimanche de Pâques 7ème dimanche de Pâques

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Michel Van Aerde

En ce temps-là, Jésus leva les yeux au ciel et dit : " Père, l’heure est venue. Glorifie ton Fils afin que le Fils te glorifie."

jeudi, 25 mai 2017

Ascension du Seigneur Ascension du Seigneur

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Didier Croonenbegrhs

« Il ne vous appartient pas de connaître les temps et les moments» avons-nous entendu dans la première lecture. Pour beaucoup de nos contemporains, le temps qui passe est peut-être la dimension de l’existence la plus difficile à intégrer et à accepter.

jeudi, 25 mai 2017

7ème dimanche de Pâques 7ème dimanche de Pâques

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Philippe Cochinaux

En ce temps-là, Jésus leva les yeux au ciel et dit : " Père, l’heure est venue. Glorifie ton Fils afin que le Fils te glorifie."

dimanche, 21 mai 2017

Sixième dimanche de Pâques Sixième dimanche de Pâques

Philippe Henne

Le frère Philippe Henne médite sur la première lecture de ce dimanche et sur le diacre Philippe.

dimanche, 21 mai 2017

Sixième dimanche de Paques Sixième dimanche de Paques

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Didier Croonenbegrhs

« Il ne vous appartient pas de connaître les temps et les moments» avons-nous entendu dans la première lecture. Pour beaucoup de nos contemporains, le temps qui passe est peut-être la dimension de l’existence la plus difficile à intégrer et à accepter.

dimanche, 07 mai 2017

Quatrième dimanche de Pâques Quatrième dimanche de Pâques

Philippe Henne

La liturgie peut avoir des expressions très poétiques, mais elle ne sont pas toujours très flatteuses. Voilà qu’aujourd’hui la liturgie nous compare à des brebis, ces bêtes soumises et bêlantes. Franchement, je ne trouve pas cette comparaison particulièrement flatteuse, ni même agréable.

dimanche, 07 mai 2017

Quatrième dimanche de Pâques Quatrième dimanche de Pâques

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Dominique Collin

Le frère Dominique Collin médite sur cette phrase de Jésus : "Moi, je suis la porte"

dimanche, 07 mai 2017

Cinquième dimanche de Pâques Cinquième dimanche de Pâques

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Mateusz Lukzsa

Le frère Mateusz Lukza médite sur l'Evangile de ce jour.

dimanche, 30 avril 2017

Troisième dimanche de Pâques Troisième dimanche de Pâques

Philippe Henne

L’épisode des disciples d’Emmaüs est construit comme une célébration eucharistique. Oui, la rencontre de Jésus avec ces deux disciples se déroule comme une messe. Il y a tout d’abord la liturgie de la Parole : Jésus leur explique l’Ecriture. Il y a ensuite la liturgie du pain : Jésus prend le pain, le bénit et le donne.

dimanche, 23 avril 2017

Deuxième dimanche de Pâques Deuxième dimanche de Pâques

Philippe Henne

La scène de Thomas l’incrédule est bien connue de tout le monde, même des non-croyants.  L’expression : « je ne croirai pas tant que je n’aurai pas touché » est tellement populaire que certains l’utilisent sans même connaître l’histoire biblique. 


dimanche, 23 avril 2017

Deuxième dimanche de Pâques Deuxième dimanche de Pâques

Myriam Gosseye

Depuis un certain nombre de chapitres déjà, l’évangéliste Jean nous parle du cheminement des apôtres dans leur relation humaine çàd à travers leur sens humains, avec le Christ, après sa mort.

 

dimanche, 16 avril 2017

Dimanche de Pâques Dimanche de Pâques

Philippe Henne

Et nous voilà arrivés à la grande fête de Pâques. Après la longue préparation du carême, après les longues célébrations des Jeudi et Vendredi Saints, et de la Veillée pascale, nous sommes arrivés au jour de Pâques. Mais ce n’est pas fini. C’est le temps pascal qui commence maintenant avec les fêtes de l’Ascension, puis de la Pentecôte qui s’annoncent.

vendredi, 14 avril 2017

Vendredi Saint Vendredi Saint

Philippe Henne

Et voilà ! C’est fini.  Il est parti.  Le tabernacle est vide.  L’autel est nu.  Il n’y a plus de fleurs, ni de bougies.  Il n’y a plus que le vide, le vide laissé par le départ.

dimanche, 02 avril 2017

5me dimanche de Carême 5me dimanche de Carême

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Didier Croonenberghs

Lorsqu’une épreuve se présente, comme pour Marthe et Marie, nous fuyons parfois la réalité du présent. Nous refusons notre fragilité, l’inéluctable, les évidences. Lorsqu’une telle douleur survient, il peut nous arriver de refaire l’histoire, de survivre en nous remémorant un passé : « Seigneur, si tu avais été là, Lazare ne serait pas mort ».

dimanche, 02 avril 2017

Dimanche des Rameaux Dimanche des Rameaux

Philippe Henne

La liturgie de ce dimanche des Rameaux est un peu compliquée, mais riche en enseignements. Elle associe deux événements fort différents : l’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem et sa pathétique crucifixion. En fait, aujourd’hui, dimanche, il ne faudrait célébrer que l’entrée triomphale de Jésus. C’est vendredi que nous célébrerons la crucifixion.

dimanche, 26 mars 2017

4ème dimanche de Carême 4ème dimanche de Carême

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Raphaël Devillers

dimanche, 19 mars 2017

3ème dimanche de Carême 3ème dimanche de Carême

Philippe Henne

Ce dialogue entre Jésus et la Samaritaine pourrait être un beau sujet de méditation sur la prière.  Que faisons-nous ici ? Que cherchons-nous ? Que gagnons-nous au cours de cette messe, de cette heure de prière ?

dimanche, 19 mars 2017

3ème dimanche de Carême 3ème dimanche de Carême

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Philippe Cochinaux

Le Christ ayant demandé à boire ne recevra jamais son verre d'eau. Revisitons le contexte de cette rencontre...

dimanche, 12 mars 2017

2ème dimanche de Carême 2ème dimanche de Carême

Myriam Gosseye

L’hymne des laudes de ce dimanche commence dans un premier éblouissement « Aujourd’hui, revêtu de lumière, Jésus, Tu révèles ta gloire aux témoins"

 

dimanche, 12 mars 2017

2ème dimanche de Carême 2ème dimanche de Carême

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Didier Croonenberghs

Je n’aime pas les selfies ! Vous voyez : ce trouble presque compulsif qui pousse certains à prendre tout le temps des autoportraits avec leur smartphone. Bien entendu, ce besoin un peu narcissique de figer l’instant n’est pas nouveau et il est plus ancien que la mode actuelle des selfies. Regardez l’évangile de ce jour : « Seigneur, il est bon que nous soyons ici, dressons trois tentes". Comme pour dire : "Le paysage est magnifique. Figeons l’instant. Prenons un selfie »

dimanche, 05 mars 2017

1er dimanche de Carême 1er dimanche de Carême

Philippe Henne

L’épisode des tentations de Jésus est comme la face sombre de l’épisode de son baptême. Tous deux ouvrent une nouvelle époque dans la vie de Jésus et dans l’histoire du salut.

dimanche, 05 mars 2017

1er dimanche de Carême 1er dimanche de Carême

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Dominique Collin

Quelle mouche a donc pu piquer Jésus pour qu'il aille 40 jours dans le désert? La mouche, c'est une colombe. Et la colombe, c'est l'Esprit...

dimanche, 26 février 2017

8ème dimanche ordinaire 8ème dimanche ordinaire

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Raphaël Devillers

dimanche, 19 février 2017

7ème dimanche ordinaire 7ème dimanche ordinaire

Philippe Henne

L’exhortation faite par Jésus paraît bien exagérée et irréalisable.  Dans cette société faite de concurrence, et tout simplement dans le monde dans lequel nous  vivons, il faut pouvoir se défendre et même être parfois agressif.  

dimanche, 19 février 2017

7ème dimanche ordinaire 7ème dimanche ordinaire

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Laurent Mathelot

« Parle à toute l’assemblée des fils d’Israël. Tu leur diras : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. »

Si nous regardons ce commandement de l'Amour – « Aime ton prochain comme toi-même » – comme  une mesure – la mesure de relations correctes entre nous, la seule mesure sur laquelle se fonde une société juste – si nous disons que notre comportement envers autrui ne peut pas différer de celui que nous attendons envers nous-mêmes, comment comprendre cette mesure – « Aime ton prochain comme toi-même » – si on ne s'aime pas ?

dimanche, 12 février 2017

6ème dimanche ordinaire 6ème dimanche ordinaire

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Laurent Mathelot

Il est probable que la plupart d'entre vous n'a pas choisi d'être baptisée dans la foi chrétienne ; moi non plus. Mais notre présence ici est certainement le signe que nous nous la sommes appropriée, que nous avons fait nôtre ce choix. Nous n'avons pas choisi d'être baptisés, mais nous avons choisi d'être ici.

dimanche, 12 février 2017

6ème dimanche ordinaire 6ème dimanche ordinaire

Myriam Gosseye

Il y a quelques années, à Bruxelles, un projet chrétien de développement d’un lieu de vie semi- communautaire a vu le jour. Quelques personnes avaient voulu  tenter cette aventure de vie. 

dimanche, 05 février 2017

5ème dimanche ordinaire 5ème dimanche ordinaire

Philippe Henne

Frères et sœurs, je vous invite à réfléchir un instant sur les circonstances dans lesquelles la communauté de saint Matthieu a pu mettre par écrit ces paroles du Christ.  C’et une période de persécution et d’échec.  Jésus, celui qui a prononcé ces paroles, a été arrêté et mis à mort.

dimanche, 05 février 2017

5ème dimanche ordinaire 5ème dimanche ordinaire

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Philippe Cochinaux

Dans la vie, il n’est pas toujours aisé de vivre avec des gens intelligents. J’en ai pour preuve ce qui m’est arrivé, il y a quelques jours.

dimanche, 29 janvier 2017

4ème dimanche ordinaire 4ème dimanche ordinaire

Philippe Henne

Voici la nouvelle constitution du peuple de Dieu : les Béatitudes. La déclaration des béatitudes est aussi importante que la proclamation des dix commandements. D’ailleurs, vous aurez noté qu’on retrouve les mêmes éléments majestueux. Tout cela se déroule sur une montagne : le mont Sinaï pour les dix commandements, la montagne près du lac de Génésareth pour les béatitudes. Avec les béatitudes, il n’y a pas de tonnerre ni d’éclairs comme sur le mont Sinaï, mais il y a Jésus qui gravit la montagne et qui s’installe. Il s’assied. Il parle comme un maître, comme un chef.

dimanche, 29 janvier 2017

4ème dimanche ordinaire 4ème dimanche ordinaire

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Raphaël Devillers

samedi, 28 janvier 2017

Ordination du frère Laurent Mathelot Ordination du frère Laurent Mathelot

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Jean-Pierre Delville

Cette phrase du psaume 50 que tu as choisi, Laurent, pour cette célébration illustre bien notre démarche de ce jour, où tu demandes l’ordination de prêtre dans l’ordre des frères prêcheurs. Par ta prière, tu demandes donc une grâce au Seigneur, un sacrement, un don : « Seigneur, ouvre mes lèvres ». Puis tu t’engages à annoncer ce don reçu de Dieu, à partager cette grâce par ton ministère de la prédication : « Et ma bouche annoncera ta louange ».

dimanche, 22 janvier 2017

3ème dimanche ordinaire 3ème dimanche ordinaire

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Dominique Collin

dimanche, 22 janvier 2017

3ème dimanche ordinaire 3ème dimanche ordinaire

Philippe Henne

L’Evangile d’aujourd’hui ressemble étrangement à un article de journal sur l’activité d’un terroriste en fuite.  Regardez : « quand Jésus apprit l’arrestation de Jean Baptiste ».  Eh oui ! Jean a été arrêté.  Pourquoi ?

dimanche, 15 janvier 2017

2ème dimanche du temps ordinaire 2ème dimanche du temps ordinaire

Philippe Henne

La liturgie est faite de surprises et d’inattendus.  Comme vous le savez, chaque année nous lisons chaque dimanche une tout petite partie d’un même Evangile, et cette année c’est l’Evangile selon saint Matthieu.  Et aujourd’hui pour commencer cette lecture continue nous recevons un extrait de l’Evangile selon saint Jean.

dimanche, 08 janvier 2017

Epiphanie du Seigneur Epiphanie du Seigneur

Philippe Henne

Les mages sont peut-être des grands savants, mais ils ne sont pas très malins. Voilà qu’ils arrivent à Jérusalem et qu’ils demandent où est le nouveau roi des Juifs. Vous imaginez qu’un beau jour des savants bulgares, arméniens ou irakiens viennent frapper à la porte du palais royal de Laeken et demandent : « où est le nouveau roi des Belges ? On a appris qu’il est né quelque part et on voudrait l’adorer. » Je ne vous dis pas l’ambiance si jamais ce sont des savants japonais, chinois ou nord-coréens qui, dans quelques semaines, iraient à la Maison blanche et demanderaient à Donald Trump : « où est le nouveau président des Etats-Unis ? Nous avons appris qu’il est né quelque part et nous sommes venus l’adorer. »

dimanche, 01 janvier 2017

Marie, mère de Dieu Marie, mère de Dieu

Philippe Henne

La liturgie ne manque pas d’humour. Voilà qu’aujourd’hui le premier jour de l’an nous célébrons Maire, mère de Dieu.  On s’attendrait à avoir de grandes lectures solennelles avec la description d’un palais impérial et d’une cour céleste avec des milliers d’anges en train de souffler dans des trompettes, de taper sur des tambours.  Rien du tout.

dimanche, 01 janvier 2017

Marie, mère de Dieu Marie, mère de Dieu

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Dominique Collin

dimanche, 25 décembre 2016

Noël Noël

Philippe Henne

Enfin, c’est fini, le petit dort. Il est lavé, langé. Marie peut se reposer. Elle vient d’accoucher. Elle est épuisée, elle se sent abandonnée. Oh ! Il y a bien Joseph qui est là. Il est si gentil et si dévoué. Il ne sait pas quoi faire pour bien faire. Mais c’est un homme. Il n’y connaît rien à ces histoires d’accouchement. Ce sont des histoires de femmes. Marie aurait bien aimé avoir sa maman auprès d’elle. Elle l’aurait aidée. Elle s’y connaît en enfants. Elle l’aurait réconfortée. Et puis il y aurait eu les cousines et les tantines, et même les voisines. Cela aurait fait beaucoup de bruit, mais il y aurait eu du monde. Elle n’aurait pas été toute seule comme maintenant.

samedi, 24 décembre 2016

Noël Noël

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Philippe Cochinaux

Cela faisait maintenant de longues années, qu’ils étaient tous les trois liés par une profonde amitié. Ils aimaient prendre du temps ensemble pour discuter et refaire le monde. Ils se définissaient comme des chercheurs de sens.

dimanche, 18 décembre 2016

4ème dimanche de l'Avent 4ème dimanche de l'Avent

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Didier Croonenberghs

« Qui es-tu ? Celui qui doit venir, ou devenons en attendre un autre ? » (Mt 11, 2 – 11) 

dimanche, 18 décembre 2016

4ème dimanche de l'Avent 4ème dimanche de l'Avent

Myriam Gosseye

Depuis le début du livre de la Genèse c.-à-d. depuis l’apparente catastrophe arrivée à nos tous premiers ancêtres, tout l’Ancien Testament nous dévoile que Dieu a un puissant désir : celui de sauvegarder l’être humain des dangereuses fondrières dans lesquelles il se met. Son but semble être de nous mener, difficilement, vers le juste chemin qu’Il nous promet.

dimanche, 11 décembre 2016

3ème dimanche de l'Avent 3ème dimanche de l'Avent

Philippe Henne

« Qui es-tu ? Celui qui doit venir, ou devenons en attendre un autre ? » (Mt 11, 2 – 11) C’est la panique. Jean Baptiste, du plus profond de sa prison, du plus profond de son désespoir, se demande s’il n’a pas raté sa vie, s’il ne s’est pas trompé. « Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ? » 

dimanche, 11 décembre 2016

3ème dimanche de l'Avent 3ème dimanche de l'Avent

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Philippe Cochinaux

« Qui es-tu ? Celui qui doit venir, ou devenons en attendre un autre ? » (Mt 11, 2 – 11) 

dimanche, 04 décembre 2016

2ème dimanche de l'Avent 2ème dimanche de l'Avent

Philippe Henne

Quelle magnifique et idyllique image ! Le lion, féroce et indestructible animal, et l’agneau, pauvre godiche toujours prêt à être détruit, abusé et dévoré.  Voilà des deux animaux toujours prêts à se quereller et se disputer qui sont ainsi réunis dans la paix et la concorde.  

dimanche, 04 décembre 2016

2ème dimanche de l'Avent 2ème dimanche de l'Avent

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

 

Dominique Collin

dimanche, 27 novembre 2016

1er dimanche de l'Avent 1er dimanche de l'Avent

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

 

Laurent Mathelot

dimanche, 27 novembre 2016

1er dimanche de l'Avent 1er dimanche de l'Avent

Philippe Henne

Le temps de l’Avent, c’est le temps de la préparation de la fête de Noël. Et on le voit dans les magasins, et même dans nos villes, avec les marchés de Noël. Mais le temps de l’Avent, ce n’est pas seulement cela. C’est aussi et surtout le temps de la venue. 


VICE-PROVINCE SAINT-THOMAS-D’AQUIN EN BELGIQUE
VICE-PROVINCIE SINT-THOMAS VAN AQUINO IN BELGIE

webmaster@dominicains.be